Cycles Thématiques

Le Mois du film documentaire 2021

Durant tout le mois de novembre

11 films

Pour sa 22e édition, l’Institut français s’associe à Images en bibliothèques et propose à l’international une programmation de documentaires riche et variée : un panorama de la création documentaire récente, un focus Sébastien Lifshitz, un hommage à Chris Marker né il y a 100 ans et disparu il y a 10 ans, un hommage à Bertrand Tavernier, disparu cette année, ainsi qu’un programme thématique sur les conflits coloniaux et mondiaux « Nos guerres incertaines »

Le Mois du film documentaire 2021
petite-fille.jpg
  • Portrait
  • 2020
  • France
  • 1h25

Petite fille

de Sébastien Lifshitz

Sasha, un jeune garçon de 7 ans, se vit comme une petite fille depuis l'âge de 3 ans. Le film suit sa vie au quotidien, le questionnement de ses parents, de ses frères et sœur, tout comme le combat incessant que sa famille doit mener pour faire comprendre sa différence. Courageuse et intraitable, Karine, la mère de Sasha, mène une lutte sans relâche portée par un amour inconditionnel pour son enfant.

irradies2.jpg
  • Historique
  • 2020
  • France
  • 1h28

Irradiés

de Rithy Panh

A travers les rencontres et les témoignages de hibakusha (victimes de bombardements) qui lui rappellent son passé et ce qu’il a vécu, Rithy Panh croise ces récits dans tous les sens à partir des images, des mots, des regards, qui témoignent de la tentative de destruction pas seulement de l’humain, mais de l’être. Et pourtant les traces sont là. Tangibles, réelles. Même la nature parle. Certaines plantes deviennent monstrueuses, quand d’autres résistent et pansent les blessures. Ce film fait partie du programme Mois du film documentaire en novembre 2021.

143RDD_affiche_40x60_high_F.jpg
  • Portrait
  • 2019
  • France, Algérie, Qatar
  • 1h40

143 rue du Désert

de Hassen Ferhani

En plein désert algérien, dans le Sahara et dans son relais, une femme accueille, pour une cigarette ou un café, des routiers, des êtres en errances et des rêves… Elle s’appelle Malika. Portrait d'une vieille femme qui ne propose que des omelettes avec ou sans tomate, mais son commerce est un lieu de passage et de repos pour les quelques voyageurs du désert.

mother_painting_v2_web (1).tiff
  • Expérimental, Portrait
  • 2019
  • 1h16

Mother I am Suffocating, this is my last film about you

de  Lemohang Jeremiah Mosese

Une femme traverse les paysages et les foules d’un pays sans nom en portant une lourde croix sur son dos. Sur les images, la voix lointaine d’un enfant interpelle sa mère, l’accuse, la rejette. Dans ce premier long métrage expérimental, Lemohang Jeremiah Mosese mêle le personnel au politique. Il contemple de loin l’endroit d’où il vient, ayant quitté le Lesotho pour Berlin. La mère du film se révèle être la terre-mère, contre laquelle il se révolte. Son discours inusité et troublant laisse transparaître impatience et frustration envers une société courbée sous le poids de l’histoire, de la religion et des profiteurs. Les puissantes évocations visuelles au rythme ralenti donnent corps aux mots avec une violence âpre pourtant indissociable d’un attachement profond. (ACO)

thelast.jpg
  • 2020
  • France
  • 1h20

The Last Hillbilly

de Thomas Jenkoe et Diane-Sara Bouzgarrou

Dans les monts des Appalaches, Kentucky de l’Est, les gens se sentent moins Américains qu’Appalachiens. Ces habitants de l’Amérique blanche rurale ont vécu le déclin économique de leur région. Aux États-Unis, on les appelle les " hillbillies " : bouseux, péquenauds des collines. The Last Hillbilly est le portrait d’une famille à travers les mots de l’un d’entre eux, témoin surprenant d’un monde en train de disparaître et dont il se fait le poète.

Adolescentes.jpg
  • Portrait
  • 2019
  • France
  • 2h15

Adolescentes

de Sébastien Lifshitz

Emma et Anaïs sont inséparables et pourtant, tout les oppose. Adolescentes suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. A leur 18 ans, on se demande alors quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié. A travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.

invisibles.jpg
  • 2011
  • France
  • 1h40

Les Invisibles (S. Lifshitz)

de Sébastien Lifshitz

Des hommes et des femmes, nés dans l'entre-deux-guerres ; ils n'ont aucun point commun sinon d'être homosexuels et d'avoir choisi de le vivre au grand jour à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré. Aujourd'hui, ils racontent ce que fut cette vie insoumise, partagés entre la volonté de rester des citoyens comme les autres et l'obligation de s'inventer une liberté pour s'épanouir. Ils n'ont eu peur de rien, même si ce ne fut pas facile...

008154.jpg
  • Film de patrimoine
  • 2016
  • France
  • 3h41

Voyage à travers le cinéma francais

de Bertrand Tavernier

"Ce travail de citoyen et d’espion, d’explorateur et de peintre, de chroniqueur et d’aventurier qu’ont si bien décrit tant d’auteurs, de Casanova à Gilles Perrault, n’est-ce pas une belle définition du métier de cinéaste que l’on a envie d’appliquer à Renoir, à Becker, au Vigo de l’Atalante, à Duvivier, aussi bien qu’à Truffaut ou Demy. A Max Ophuls et aussi à Bresson. Et à des metteurs en scène moins connus, Grangier, Gréville ou encore Sacha, qui, au détour d’une scène ou d’un film, illuminent une émotion, débusquent des vérités surprenantes. Je voudrais que ce film soit un acte de gratitude envers tous ceux, cinéastes, scénaristes, acteurs et musiciens qui ont surgi dans ma vie. La mémoire réchauffe : ce film, c’est un peu de charbon pour les nuits d’hiver". Bertrand Tavernier. Il n'y a a pas de plus bel hommage à rendre à cet immense cinéaste, amoureux fou de cinéma, qu'avec ce film documentaire qui le raconte autant qu'il raconte une histoire du cinéma français.

Histoire d'un regard.jpg
  • 2019
  • France
  • 1h33

Histoire d'un regard

de Mariana Otero

Gilles Caron, alors qu’il est au sommet d’une carrière de photojournaliste fulgurante, disparaît brutalement au Cambodge en 1970. Il a tout juste 30 ans. En l’espace de six ans, il a été l’un des témoins majeurs de son époque. Lorsque la réalisatrice découvre son travail, cela fait écho avec sa propre histoire, la disparition d’un être cher qui ne laisse derrière lui que des images à déchiffrer. Elle se plonge alors dans les 100 000 clichés du photoreporter pour lui redonner une présence et raconter l’histoire de son regard si singulier.

200 (1).jpg
  • Expérimental
  • 2007
  • France
  • 11min

200 000 fantômes

de Jean-Gabriel Périot

Hiroshima, 1914-2007. Une méditation expérimentale autour du A-Bomb Dome. Ancien centre d’affaires japonais construit en 1915, le Dome est devenu le symbole de la destruction de la ville d’Hiroshima par la bombe atomique américaine en 1945, le seul bâtiment à être resté debout dans l’entourage immédiat de l’explosion. Il n’a jamais été restauré ; demeuré tel qu’au jour du bombardement, il est devenu le monument souvenir des centaines de milliers de morts du 6 août 1945. L’épure du traitement par une accumulation d’images du dôme sur plus de 90 ans, illustré par une musique mélancolique rend ce récit encore plus poignant.

decolonisations.jpg
  • Historique
  • 2020
  • France
  • 1h20

Décolonisations Épisode 1

de Pascal Blanchard et David Korn-Bzoza

Réalisés à partir d’images d’archives en grande partie inédites et mises en couleur, ce documentaire donne la parole aux témoins, acteurs et victimes de cette page douloureuse de notre histoire ainsi qu’à leurs descendants. Ce film nous rappelle que désormais le dernier grand tabou de l’Histoire de France doit se raconter à plusieurs voix. Episode 1 : la fracture 1931-1954 : Au lendemain de la 2nd Guerre mondiale, quarante territoires et près de 110 millions d'hommes et de femmes, placés depuis des années sous la domination de la France, se trouvent soudain désemparés. Les peuples colonisés ont soif d'émancipation. Les premières revendications se font pourtant entendre dès les années 30 alors que l'Empire colonial français est à son apogée. La France va tout faire pour conserver ses colonies et va même entamer un cycle de répression pour faire perdurer le système de domination. Du Sénégal à l'Indochine en passant par Madagascar, l'Algérie, le Maroc et la Côte d'Ivoire, ce film lève le voile sur une page sombre de l'Histoire de la France, faite de sang et de larmes, et qui reste le dernier grand tabou.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies servant à améliorer votre expérience.Plus d'informations