Cycles Thématiques

Hommage à Nelson Mandela

5 films

En partenariat avec la Fondation Orange, la Cinémathèque Afrique de L’Institut Français propose un cycle de films en hommage à Nelson Mandela (1918-2013). Un programme à la fois de films de patrimoine et de films récents de cinéastes sud-africains dont 3 fictions et 2 documentaires illustrant trois périodes : pendant l’apartheid, au moment de son abolition et après. Ce cycle est disponible sur DVD multilingue (version originale afrikaner, anglais, sous-titré français, espagnol, portugais).

Hommage à Nelson Mandela
Affiche de film
  • Comédie dramatique, Historique
  • 1987
  • Afrique du Sud
  • 1h46

Mapantsula

de Oliver Schmitz

Johannes « Panic » Themba Mzala est un petit malfrat vivant à Soweto, quartier malfamé de Johannesburg. Il se moque de la politique et du combat de ses frères contre l’apartheid et pour leur libération. Panic préfère profiter de l’argent qu’il vole dans les zones blanches pour faire la fête, jusqu’au jour où il se retrouve impliqué malgré lui dans la lutte politique. Incarcéré avec des détenus politiques et torturé par des gardiens blancs, il va devoir choisir son camp.

Lettre d'amour zoulou (zulu love letter) - Affiche
  • Drame
  • 2004
  • Afrique du Sud
  • 1h45

Lettre d'amour zoulou - Zulu love letter

de Suleman Ramadan

A Johannesburg, deux ans après les premières élections démocratiques, Thandeka, une journaliste noire, vit dans la hantise du passé de son pays, au point de ne plus parvenir à travailler et d'aller d'échec en échec dans ses relations avec Mangi, sa fille sourde et muette. Jusqu'au jour où une vieille femme, Me'Tau, se présente au journal. Dix ans plus tôt, Thandeka a été témoin de l'assassinat de sa fille, Dinéo, par une équipe de la police secrète. Me'Tau veut que Thandeka l'aide à retrouver les coupables et à leur faire avouer où le corps fut enseveli, afin que les restes de Dinéo puissent être enterrés conformément à la tradition. Ce que les deux femmes ignorent, c'est que les trois assassins rôdent autour d'elles. Ce que ne peut pas savoir Me'Tau c'est que Thandeka a déjà payé pour cette histoire, pour avoir osé affronter la machine blanche de l'apartheid.

triomf-affiche-site.jpg
  • Adaptation littéraire, Comédie
  • 2008
  • Afrique du Sud
  • 1h58
  • droits échus

Triomf

de Michael Raeburn

1994. Dans 5 jours auront lieu les premières élections démocratiques d'Afrique du Sud, que Mandela gagnera. La tension est grande dans le pays, et surtout à Triomf, la banlieue blanche et pauvre de Johannesburg, construite sur les ruines de Sophiatown où vivait auparavant la communauté noire. La famille Benade, qui serait considérée aux États-Unis comme white trash, (Pop est retraité des chemins de fer sa femme, Mol, vendait des fleurs dans la rue leur fils, Lambert, est un jeune attardé, sujet à de violentes crises d'épilepsie et Oncle Treppie répare des réfrigérateurs) est si inquiète du résultat des élections qu'elle s'est préparée à une grande fuite vers le Nord.

The mother's house - Affiche
  • 2006
  • Afrique du Sud
  • 1h16

The Mother's House

de François Verster

La Maison des mères. Quatre ans de la vie de Miché, d’abord enfant puis adolescente précoce, dans un township qui a pour cadre l'Afrique du Sud post-apartheid à Cape Town. Miché vit avec sa mère, ancienne activiste anti-apartheid aujourd'hui au chômage, HIV positive et enceinte de son troisième enfant, sa grand-mère et sa tante sous le même toit à Bonteheuwel. Déchirée entre l'envie d'échapper aux abus de la drogue et du gangstérisme qui caractérisent sa communauté, et l'envie de protéger ceux qu'elle aime, réussira-t-elle à sortir de la pauvreté, de la spirale de violence, de drogue et de criminalité qui l’entoure, chez elle et au-dehors ?

nelson-mandela-affiche-site.jpg
  • Historique
  • 2013
  • Afrique du Sud
  • 1h25

Nelson Mandela : the myth and me

de Khalo Matabane

En juxtaposant la quête de cohérence du cinéaste dans le contexte politique actuel et les opinions de ceux qui ont connu l’emblématique leader politique, Nelson Mandela : The Myth & Me compose une odyssée personnelle à partir d’une lettre imaginaire à Mandela et de conversations avec des hommes politiques, des militants, des intellectuels et des artistes. Tout au long du film, Khalo Matabane interroge le sens de la liberté, de la réconciliation et du pardon et met l’héritage de Mandela à l’épreuve des conflits et des inégalités de notre époque.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies servant à améliorer votre expérience.Plus d'informations