MATHIEU AMALRIC

<div>&#13; <p><span>Fils de Jacques Amalric, journaliste au monde, et de Nicole Zand, critique littéraire au même journal, Mathieu Amalric naît en 1964. Il fait sa première apparition devant la caméra chez Otar Iosseliani en 1984 avec </span><em><span>Les Favoris de la lune</span></em><span>. A la charnière des années 80 et 90, après une année d’hypokhâgne, il revient sur les plateaux de tournage (de João César Monteiro, Louis Malle, Romain Goupil), tantôt comme cantinier, tantôt comme régisseur, puis comme stagiaire mise en scène et assistant-réalisateur.</span></p>&#13; <p><span>Remarqué pour la première fois à l’écran dans<em> </em></span><em><span>Le Journal d’un séducteur </span></em><span>de Danièle Dubroux en 1995, il démarre alors pour de bon sa carrière d’acteur et les films s’enchaînent. L’année suivante, avec </span><em><span>Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle)</span></em><span>, il est pour la seconde fois chez Desplechin (il faisait déjà une apparition dans </span><em><span>La Sentinelle</span></em><span>). Sa prestation lui vaut le César du meilleur espoir en 1997. Il tournera les années suivantes chez Téchiné, Assayas, Biette ou encore les frères Larrieu.</span></p>&#13; <p><span>Non content d’être intronisé à de nombreuses reprises “acteur le plus doué de sa génération”, Amalric ne cesse de clamer que c’est réalisateur qu’il veut être. Aussi joint-il le geste à la parole en 1997 avec son premier long-métrage, le plutôt autobiographique </span><em><span>Mange ta soupe</span></em><span>. Il n'incarne pas le premier rôle et préfère se choisir un double à l’écran, le regretté Jean-Yves Dubois. <em>Mange ta soupe</em> met en scène les vicissitudes d'une famille d’intellos éclatée. Cette entrée en matière est saluée par la critique et Amalric est félicité par Godard.</span></p>&#13; <p><span>Il lui faut attendre 2001 pour remettre ça avec <em>Le Stade de Wimbledon</em>, superbe adaptation de Daniele Del Guidice réalisée, comme son premier film, avec des moyens minimaux. Mathieu Amalric filme Jeanne Balibar, sa compagne d’alors, muée en mystérieuse thésarde, à la recherche d’un écrivain qui n’aurait pas écrit ; voyage en Italie rossellinien, mais en solo et dans lequel, pour le fond beaucoup, pour la forme un peu, Antonioni se serait invité. Il y a dans cette quête une folie larvée, une détresse qui couve, et si le film semble d'abord n'avoir rien à voir avec <em>Mange ta soupe</em>, cela n'est qu'une apparence...</span></p>&#13; <p><span>Arte propose alors à Amalric de réaliser un film dans le cadre de sa série Masculin/Féminin. </span><span><em>La Chose publique</em> </span><span>(2003), présenté à la Quinzaine des réalisateurs, raconte l’histoire d’un cinéaste à qui Arte demande de réaliser un film sur les rapports hommes-femmes. Le cinéaste est cette fois incarné par Jean-Quentin Châtelain. Si l’on se dit que la part autobiographique est irréductible dans le cinéma d’Amalric, le propos du film n’en a pas moins une portée nationale, comme le voulait son titre. Il y est question de parité à l’heure où la loi vient d’être votée, d’éclatement du noyau familial - encore -, de la situation du cinéma et du flux des images.</span></p>&#13; <p><span>En 2004, Mathieu Amalric est à nouveau le double d'Arnaud Desplechin dans </span><em><span>Rois et Reine</span></em><span>. Pour sa performance, il reçoit cette fois le César du meilleur acteur. Les années qui suivent ne sont pas moins riches. Au festival de Cannes, en 2007, il défend trois films à la fois : </span><span><em>Le Scaphandre et le Papillon</em> </span><span>de Julian Schnabel (</span><em><span>Basquiat</span><span>, </span><span>Miral</span></em><span>), </span><em><span>La Question humaine</span></em><span> de Nicolas Klotz (</span><em><span>La Blessure</span></em><span>, </span><em><span>Paria</span></em><span>,</span><span> <em>La Nuit sacrée</em></span><span>) et </span><span><em>Actrices</em> </span><span>de Valéria Bruni-Tedeschi ; et jouer le méchant face à 007 dans </span><span><em>Quantum of Solace</em> </span><span>ou tourner avec Luc Besson dans </span><span><em>Adèle Blanc Sec</em> </span><span>ne l'éloigne pas d'un cinéma plus exigeant et minoritaire. Il tient ainsi les premiers rôles dans les fragiles </span><span><em>De la guerre</em> </span><span>de Bertrand Bonello et </span><em><span>L’Histoire de Richard O.</span></em><span> de Damien Odoul (2007) et rejoint la troupe d’Alain Resnais dans </span><em><span>Les Herbes folles </span></em><span>(2009). En 2008 il retrouve Desplechin pour incarner le douloureux et hilarant Henri dans </span><em><span>Un conte de Noël</span></em><span>.</span></p>&#13; <p><span>Depuis </span><em><span>La Chose publique</span></em><span>, Amalric n’a cessé de répéter qu’il écrivait un film et que bientôt il serait temps de le tourner. “Mais, confie-t-il lui-même, je ne résiste pas à quelqu’un qui a envie de me filmer” et, d’année en année, </span><em><span>Tournée </span></em><span>est reporté pour cause de tournage. Ce n’est finalement qu’en 2009 qu’est donné le premier coup de manivelle. Film d’errance comme l’était </span><em><span>Le Stade de Wimbledon</span></em><span>, </span><em><span>Tournée </span></em><span>met en scène les strip-teaseuses féministes, charnues et américaines du New Burlesque, coachées par le dépassé Joachim Zand, (au patronyme emprunté à la mère d’Amalric). Producteur français sans-le-sou ayant laissé femme et enfants derrière lui à son départ pour le Nouveau monde, Joachim est cette fois incarné par Amalric lui-même. Le film remporte le Prix de la mise en scène à Cannes en 2010 avant de devenir un succès critique et public qui assoit, pour de bon cette fois, l’Amalric-réalisateur.</span></p>&#13; <p> </p>&#13; </div>

FILMS

Le Chat du Rabbin
France - 2010 - 1h40min - Animation, Fiction
avec François Morel, Maurice Bénichou, Hafsia Herzi, Mathieu Amalric, François Damiens, Jean-Pierre Kalfon, Fellag, Marguerite Abouet, Eric Elmosnino, Sava Lolov

Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle, bavard et menteur. Le maître voudrait éloigner l'animal à poil ras, mais celui-ci, fou de Zlabya, est prêt à tout pour rester auprès d'elle... même à faire…

L'Amour est un crime parfait
France - 2013 - 1h50min - Comédie dramatique
avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwenn, Sara Forestier, Denis Podalydès, Marion Duval, Damien Dorsaz

Professeur de littérature à l'université de Lausanne, Marc a la réputation de collectionner les aventures amoureuses avec ses étudiantes. Quelques jours après la disparition de la plus brillante d'entre elles qui était sa dernière conquête, il rencontre Anna…

Bird people
France - 2012 - 2h07min - Comédie dramatique, Fiction
avec Anaïs Demoustier, Josh Charles, Roschdy Zem, Camélia Jordana, Akéla Sari, Anne Azoulay, Manuel Vallade, Hippolyte Girardot, Genevieve Adams, Geoffrey Cantor, Clark Johnson, Catherine Ferran, Taklyt Vongdara, Radha Mitchell, Mathieu Amalric, Philippe Duclos, Kate Moran

En transit dans un hôtel près de Roissy, un Américain décide de changer radicalement le cours de sa vie et de rester sur place, sans prendre l'avion qui devait le mener à un important rendez-vous. Quelques heures plus tard, une jeune femme de chambre de l’hôtel…

La Dune
France, Israël - 2012 - 1h26min - Comédie dramatique
avec Niels Arestrup, Lior Ashkenazi, Guy Marchand, Emma de Caunes, Mathieu Amalric, Jean-Quentin Châtelain, Moni Moshonov, Dana Adini, Jean-Paul Larriau, Emmanuel Finkiel, Lorenzo Santos

Hanoch est seul sur une plage déserte d’un petit village des Landes. Au loin, Israël, son pays, qu’il a quitté pour une raison mystérieuse. Une jeune femme le retrouve inconscient sur le rivage et personne ne parvient à savoir qui il est. Ruben Vardi, inspecteur…

Illustre et inconnu : Comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre
France - 2014 - 1h00min - Documentaire, Historique
avec Mathieu Amalric

Nommé en septembre 1940 directeur des musées nationaux, Jacques Jaujard organise l'évacuation et l'exode de plus de 4000 trésors, dont «La Joconde» et «Le Scribe accroupi», afin de les soustraire au pillage des nazis sous l'Occupation. Nourri de témoignages,…

La Loi de la jungle
France - 2016 - 1h49min - Comédie
avec Vincent Macaigne, Vimala Pons, Pascal Légitimus, Mathieu Amalric, Fred Tousch, Rodolphe Pauly, Jean-Luc Bideau, Pascal Tagnati, Thomas De Pourquery, Philippe Laudenbach

Marc Châtaigne, stagiaire au Ministère de la Norme, est expédié en Guyane pour s'occuper du chantier d'une piste de ski... chargée de relancer le tourisme ! Sur place, sa coéquipière est drôle de pin-up nommée Tarzan. Les (més)aventures commencent... Par…

Barbara
France - 2017 - 1h37min - Drame
avec Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Vincent Peirani, Aurore Clément, Grégoire Colin

Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l'envahit même. Le réalisateur aussi travaille,…